Portes ouvertes 24 mars 2018

Title Here

la visite d’un haut lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale : l’Hartmannswillerkopf (ou Vieil Armand).  

Quarante-deux élèves ont participé à ce voyage scolaire encadrés par le chef d’établissement, Raphaël Thomassin et par leur professeur d’histoire-géographie Sandrine Poulard. Deux représentants des associations organisatrices les accompagnaient, Michèle Peltier et Yvan  Nourdin.

Le Vieil Armand fait partie des quatre monuments nationaux de la Grande Guerre.  Cet éperon rocheux surplombant la plaine d’Alsace a été l’enjeu d’âpres combats. Entre  décembre 1914 et janvier 1916, le sommet changea huit fois de main. Près de 15 000 de nos vaillants poilus y sont morts. On comprend le surnom donné à cette montagne « La mangeuse d’hommes ».  

Préparée en amont par le professeur d’histoire, la visite du Vieil Armand s’inscrit  dans le prolongement du cours dont le programme sur la Première Guerre mondiale met l’accent sur la violence des combats et le drame humain.  

Au programme de la journée : déjeuner tiré du sac à la ferme auberge du Freundstein, dépôt d’une gerbe,  visite guidée de la nécropole ou repose plus de 1 200  soldats français et déplacement sur le champ de bataille jusqu’au monument du 15.2,  en cheminant dans les nombreux boyaux, abris, tranchées et fortins,  autant de vestiges  des lignes françaises et allemandes.  

Mais le moment fort de la visite restera assurément la cérémonie organisée dans la crypte où  les restes de 12 000  soldats, qui n’ont pu être identifiés,  sont rassemblés  sous un immense bouclier de bronze autour duquel les élèves se sont rangés. Une cérémonie toute simple -  dépôt d’une gerbe par trois élèves et la Marseillaise reprise en chœur par tous -  mais digne et empreinte d’émotion

vielharmand-002
vielharmand-001
vielharmand-004
vielharmand-003
vielharmand-005
vielharmand-006
vielharmand-008
vielharmand-007
vielharmand-009
vielharmand-010